Et si nous étions des touristes aujourd’hui ?

 

baobab

Mercredi 13 août...

Un énorme baobab, une île aux coquillages, une ballade en pirogue, un restaurant au bord de la mer…

C’est beau, c’est joli, c’est paradisiaque, on a l’impression de découvrir et d’apprendre beaucoup de choses.

 

Mais :

- être pris pour des touristes et des pigeons en même temps c’est perturbant

-touriste, j’ai été touriste et c’était chiant, très désagréable, je voulais que la journée se termine

-différent, c’était différent de ce qu’on a vécu, plus touristique, plus de toubabs. On s’étonne de voir autant de blancs

- on veut marchander, cela étonne les vendeurs, on les surprend. Sommes-nous de vrais touristes ou sommes-nous donc devenus sénégalais ?

- c’est bizarre d’être touristes, on a perdu l’habitude

- j’étais mal à l’aise d’être la touriste de base à qui on va demander de payer en euros

- je suis un billet sur pattes

- je ne suis plus en mode rencontre mais en mode touriste

-  se faire prendre pour des idiots par un guide de baobab géant, se faire sauter dessus par des marchands : c’est donc cela être touriste…

 

On s’est plusieurs fois demandé si on était des touristes pendant ces trois semaines. Hier c’était le cas...

joal-fadiouth